Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

Cet article est issu d’une réflexion commune avec ma collègue Tania Boucher, Leadership & Stratégie. À notre façon, nous avons eu envie d’écrire sur ce que l’esprit de Simplifier pour amplifier pouvait apporter comme bénéfices au sein de votre entreprise. Je vous invite donc à lire son article Simplifier pour amplifier sur le sujet.

 

On a une tendance naturelle à se compliquer la vie. Il faut dire que l’adage « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? » est tellement ancré dans notre société qu’il est difficile de s’en défaire, n’est-ce pas?

S’ensuit toute une panoplie de croyances justifiant la multiplication des idées et actions :

  • Il faut travailler fort pour réussir.
  • On ne peut pas tout avoir dans la vie.
  • Je ne mérite pas que ça soit simple.
  • Le temps, c’est de l’argent.
  • C’est trop beau pour être vrai !
  • [Ajoutez ici la croyance de votre choix]

Les entretenir nous donne trop souvent l’impression d’être débordée sans pour autant sentir que les résultats sont à la hauteur des efforts déployés.

Vous reconnaissez-vous dans ces mots?

Je dois vous avouer que, jusqu’à tout récemment, j’aurais pu m’y reconnaître facilement. Étant spécialiste de l’alignement, j’ai à cœur de tester moi-même les mécanismes sur lesquels je m’applique à accompagner mes clientes.

Ainsi, j’ai longtemps été la fille aux mille projets. Je courais à droite et à gauche, de réunion en accompagnement pour mener de front l’ensemble de mon entreprise, soit Mots en bulle, Partir du bon pied, le Mastermind Connexion, La Zone d’alignement et mes services d’accompagnante en alignement.

Je ne sais pas comment tu fais!

Partout, on me disait : « Je ne sais pas comment tu fais, tu m’impressionnes! » et moi, avec toutes mes belles croyances limitantes, j’étais grisée par ce commentaire que je considérais comme élogieux… jusqu’au jour où le sol s’est dérobé sous mes pieds.

En fait, j’ai tenu le coup jusqu’aux vacances d’été. Heureusement, car j’ai pu me reposer et reprendre progressivement le travail sans porter ombrage à mes engagements du moment. C’est une phrase qu’une de mes clientes en alignement m’a dite juste avant mes vacances qui m’a permis d’entamer la réflexion que je vous propose aujourd’hui :

« Simplifier pour amplifier »

 

Qu’est-ce que ça implique de simplifier?

Évidemment, l’art de se simplifier la vie pour amplifier comprend un certain nombre d’étapes qui prennent plus ou moins de temps à mettre en place selon notre rythme personnel et notre envie de créer du mouvement pour favoriser le changement. Ce sont ces mêmes étapes que je traverse avec mes clientes lors de mes séances d’alignement.

1- Reconnaître qu’on se complique la vie

Oh que ce n’est pas simple! C’est même la plus difficile des étapes car elle nous oblige à remettre en question la ou les structures mises en place pour nous permettre de performer et de sentir qu’on travaille dur et fort.

Je vous le dis, l’ego en prend pour son rhume! Imaginez un instant que vous vous donnez corps et âme depuis tout ce temps alors que la solution est juste sous votre nez. Outch! Il y a assurément là un espace qui a besoin qu’on y aille avec délicatesse. Rien ne sert de brusquer la prise de conscience. Juste de réaliser qu’on se complique la vie est un pas immense dans la bonne direction.

2- Cibler et déboulonner les croyances qui nous compliquent l’existence

Des croyances, il en existe des tonnes. J’en ai nommé certaines dans l’introduction de cet article, mais il faut comprendre que mes croyances ne sont pas nécessairement les vôtres. Évidemment, dans une société comme la nôtre, il y a un certain nombre de croyances qui font écho chez une majorité.

Ainsi, en prenant le temps de comprendre ces croyances qui vous empêchent de vous simplifier la vie, vous avez plus de chance de développer les croyances aidante pour les contrecarrer. Vous verrez que certaines résistent plus que d’autres, c’est normal. Après tout, elles sont ancrées profondément dans votre subconscient.

3- Trouver ce qui peut être simplifié

C’est probablement l’étape qui peut s’avérer la plus déchirante. Pour vous donner un exemple, dans mon cas, il m’a fallu en venir à la conclusion que Mots en bulle n’était plus une structure nécessaire et que tout pouvait être rapatrié progressivement sur un seul site, soit celui sur lequel vous découvrez cet article.

Je vous rassure tout de suite, simplifier n’a pas toujours à être aussi drastique. Parfois, il s’agit de simplifier la gestion du temps, de récupérer du contenu plutôt que d’en créer, d’optimiser un produit qu’on a déjà en résistant à l’envie de lancer une nouveauté, d’écouter un film en famille à la maison plutôt que de déplacer tout le monde au cinéma, de dire non à certaines propositions pour être en cohérence avec ce qu’on souhaite vraiment…

4- Faire un choix aligné

Bien qu’il y ait de multiples façons de se simplifier la vie. Il y a un point commun essentiel à toute personne désirant simplifier pour amplifier : faire le choix de simplifier. Ça semble évident, mais je peux vous dire que le pas à franchir est immense car il s’agit d’un engagement quasi à l’aveugle.

En effet, il faut avoir une foi immense dans le processus pour foncer et oser simplifier. Après tout, il n’y a que dans l’expérimentation qu’on peut comprendre et observer l’amplification des résultats. Il n’est pas rare de voir des résistances apparaître à cette étape. En général, je dis à mes clientes de respirer profondément et d’être curieuse de la démarche. Mais il faut oser faire un choix aligné pour prétendre y parvenir.

5- Éviter de tomber dans le comment

L’esprit humain est à la fois fascinant et prévisible. Alors que le plus gros du chemin est fait, c’est le hamster des doutes et des peurs qui se met à tourner en boucle. J’appelle ça « tomber dans le comment ». En d’autres mots, c’est l’étape où on ne sait pas trop comment la simplification va se concrétiser et qu’on recommence à se compliquer la vie en imaginant le changement beaucoup plus gros qu’il ne l’est en réalité.

Parlez-en à mon équipe, qui a été à mes côtés pendant la transition de Mots en bulle à ce site!

Or, pour éviter de retomber dans le piège de la complexité, il est essentiel de se rappeler de la raison qui a fait en sorte qu’on a choisi de simplifier. Comme ce sur quoi on met notre attention prend de l’expansion, rien ne vaut un plan d’actions alignées avec votre décision pour limiter l’étape déroutante du « comment ».

L’alignement d’idées pour se simplifier la vie et amplifier les résultats

Se simplifier la vie et amplifier les résultats demande un certain travail sur soi. Si cet article vous a amené à vous demander : « Est-ce que je me complique la vie? » Je crois que je peux dire mission accomplie!

Évidemment, se poser la question est déjà un pas en avant, mais parfois comprendre ce qui pose problème, faire le tri dans les croyances, prendre une décision alignée et contourner le gouffre des « comment » peut s’avérer un brin plus complexe.

Si tel est le cas, simplifiez-vous la vie en me contactant pour une séance d’alignement d’idées. Vous verrez à quel point un œil extérieur peut faire toute la différence et rendre le processus BEAUCOUP plus simple. Et croyez-moi, je sais très bien de quoi je parle!

2018-11-19T14:59:36+00:00

À propos de l'auteur :

Marie-Josée est accompagnante en alignement ainsi que créatrice de la communauté Mots en bulle. Elle aide les entrepreneures à cheminer dans l'univers de leurs idées et de leurs mots afin qu'elles se sentent sur leur X en tout temps et puissent prospérer. Sur Mots en bulle, sa mission est d'amener les femmes à être l'entrepreneure de leur vie via les rituels d'écriture visant à changer le monde... un mot à la fois!

Laisser un commentaire

Vous êtes un membre de la zone d'alignement?

Pas encore membre? Cliquez ici pour en savoir plus. 
Connectez-vous
Zone d'alignement
Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et fournir des fonctionnalités supplémentaires.​
En savoir plus