« Rien ne sert de courir, il faut partir à point. »

Voilà ce que disait Jean de La Fontaine, en 1668, dans la fable Le lièvre et la tortue. Pourtant, aujourd’hui, il semble que ces sages paroles ne trouvent plus écho. À l’heure où la productivité est encensée de part et d’autre, difficile de croire qu’il est possible de faire autrement. Il faut dire que c’est tellement bien vu d’être productive !

La glorification du « Je suis dans le jus ! »

Avouez que vous avez toutes déjà dit au moins une fois cette expression avec une pointe de fierté dans la voix de vous sentir productive. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’en état de productivité, le corps humain devient une machine ultra performante qui peut accomplir beaucoup au point de susciter l’admiration.

Or, foncer sans réellement prendre le temps de s’aligner mène souvent à l’épuisement suite à un dépassement des limites. L’entrepreneure productive regarde tellement l’objectif à atteindre qu’elle en oublie le temps qui passe et les signaux de fatigue.

Et si je vous disais que la productivité n’est peut-être pas la meilleure façon d’atteindre vos objectifs ? Du moins, pas si vous souhaitez entreprendre de façon alignée. Et si je vous proposais de faire de l’efficacité la nouvelle façon d’être productive ?

Quoi ? Il y a une différence entre productivité et efficacité ?

Oh que oui !

L’efficacité est dans l’Être. La productivité est dans le Faire.

Aussi simple que ça !

En fait, être efficace, c’est se positionner en soi pour envisager et planifier les prochaines actions à faire. L’efficacité entraîne donc automatiquement une certaine productivité sans pour autant encourager le surmenage.

Être productive, c’est chercher à en faire le plus possible, bien souvent sous le regard admiratif de ses pairs, sans égard pour la cohérence des actions tant pour soi que pour sa communauté.

Ainsi, l’efficacité sous-entend un sentiment d’accomplissement profond plutôt que la quête d’une glorification extérieure. Je sais, cette dernière phrase vous fera peut-être réagir, mais n’oubliez pas que l’efficacité est la nouvelle façon d’être productive.

Bien souvent, entre efficacité et productivité se trouve le même nombre d’actions, simplement envisagées autrement. De ce fait, l’entrepreneure ayant pris la décision d’entreprendre autrement comprend la distinction entre les deux.

Ce n’est donc pas tant dans la quantité de travail accompli qui compte, mais bien l’intention dans laquelle vous abordez ce travail. Être pour mieux Faire, voilà la clé de l’efficacité !

Cessons de glorifier une façon de faire désuète. L’avènement de l’efficacité est là. Le moment est donc venu d’entreprendre autrement, en pleine conscience. L’abondance sera la même, mais le coût de production sera beaucoup moins élevé du point de vue humain.

Mais alors, comment être efficace ?

Être dans le « Je suis » est la seule façon d’être efficace. Facile à dire, j’en conviens. Mais n’ayez crainte, je ne ferais pas la promotion de l’efficacité si je n’avais pas, dans mes outils d’accompagnante, les étapes pour y parvenir.

1- Prendre le temps de se connecter à soi : Je risque de vous faire grincer des dents si vous avez l’habitude de partir en flèche dès qu’une idée ou un nouveau mandat se pointe. Pourtant, si vous souhaitez réellement faire de l’efficacité votre nouvelle façon d’être productive, il importe de prendre un temps d’arrêt avant de vous mettre en marche afin d’évaluer avec plus de justesse ce que vous avez à faire.

2- Se positionner pour mieux envisager : Une fois que vous vous êtes réservé un temps pour évaluer l’ensemble des tâches à faire, il convient de vous assurer que chacune d’elles se positionnent vers l’atteinte de vos objectifs. Elle doivent aussi tenir compte de vos valeurs et besoins. C’est bien beau, les « il faut », mais s’ils ne passent pas le filtre de vos objectifs, valeurs et besoins, il y a fort à parier qu’il ne s’agit pas d’actions à prioriser.

3- Reconnaître ses forces : Bien souvent… non, TROP souvent, on s’imagine pouvoir tout faire. C’est généralement cette croyance qui fait déraper les choses en engendrant une course contre la monte au sommet de la productivité. Ainsi, pour être efficace, il vous faut aussi faire preuve d’honnêteté envers vous-même. Reconnaître vos forces vous permettra de mieux envisager les actions que vous ferez par vous-même, celles pour lesquelles il vous faudra de l’aide et, si nécessaire, celles que vous devrez déléguer.

4- Prendre conscience du temps et de la place de chaque tâche dans son horaire : Je ne vous apprendrai rien si je vous dis qu’en rassemblant des tâches qui se ressemblent dans un même bloc, vous gagnez du temps, n’est-ce pas ? Je sais, c’est souvent plus valorisant de courir comme une poule pas de tête entre deux courriels, un article à écrire et un client à rencontrer. Toutefois, ça n’a jamais servi personne à long terme. En vous sensibilisant aux impacts des tâches que vous prenez en charge, vous verrez rapidement le tri s’effectuer et l’efficacité s’installer.

5- Faire des choix et les assumer : Probablement la partie la plus difficile du processus. Il vous faudra dire non à certaines personnes pour mieux vous dire oui. Vous devrez également mettre de côté certains projets qui vous emballent, mais ne s’inscrivent pas dans votre stratégie pour le moment. En fait, à cette étape, votre mission consiste à trouver votre point d’équilibre et à le préserver en concentrant votre attention sur ce qui est essentiel pour vous. Pas pour le voisin… vous !

Adieu performance, bonjour accomplissement !

Alors que je vous fais l’éloge de l’efficacité comme nouvelle façon d’être productive, j’ai à cœur que vous sachiez que je ne suis pas en train de démoniser la productivité. Au contraire ! Je crois fondamentalement que la productivité répond à un instinct de survie qui peut parfois être utile.

Ainsi, il est normal de se promener entre efficacité et productivité. Ce qui compte, c’est de vous observer et savoir vous arrêter le temps de faire le point pour être en mesure d’en accomplir tout autant. Une fois que vous avez compris qu’il est inutile de courir et qu’il convient plutôt de partir à point, non seulement vous ferez le pont avec la morale de Jean de La Fontaine, mais vous vous sentirez beaucoup plus en contrôle de votre vie.

Chaque chose en son temps. C’est en cohérence que l’harmonie et le plaisir de vous sentir sur votre X apparaît.

Être pour mieux Faire, voilà la véritable révolution menant à la réussite !

 

Partir du bon pied - Devenez l'entrepreneure de votre vie | Marie-Josée Guérin - Entreprendre autrement