Oui, mais c’est facile pour toi !

*Note: Cet article participe à un carnaval d’articles ayant pour thème « Que représente le mot juste dans votre réalité? » Je vous invite à suivre ce carnaval et à aller découvrir les différents articles qui y sont proposés:

Et voici mon texte…

La réalité des gens doués pour l’écriture

Aujourd’hui, je m’adresse à vous les douées des mots. Toi, la rédactrice certifiée ; toi la réviseure aguerrie ; toi, la traductrice chevronnée ; toi, l’auteure inspirée ; toi, la blogueuse prolifique ; toi, l’assistante prête pour tous les mandats, et toi, toi, toi… En fait, je parle de vous toutes qui savez jongler avec les mots, les virtuoses de la phrase et acrobates de la structure.

Vous vous reconnaissez ? Pour vous, écrire est presque comme une seconde nature. C’est à peine si vous ne saviez pas écrire bien avant d’avoir appris à lire.

Je m’adresse aussi à toi la Lucky Luke de la composition, celle qui écrit plus vite que son ombre. Oui, toi qui donnes des complexes à toutes celles dont le rythme est plus lent et qui ne comprends pas comme il peut en être autrement. Toi aussi tu l’as peut-être déjà entendu cette phrase :

« Oui, mais c’est facile pour toi ! »

Si vous avez levé les yeux au ciel en lisant cette phrase, c’est que vous l’avez entendue plus d’une fois. Après tout, ce que vous faites, c’est « juste » de l’écriture, n’est-ce pas ? Combien de fois avez-vous reçu des demandes de révision ou de réécriture de la part d’amis, « juste » parce que c’est facile pour vous ? Combien de fois l’avez-vous fait avec un plaisir feint « juste » pour ne pas déplaire ? Combien de fois vous êtes-vous cassé la tête « juste » pour dépanner ?

Parce que c’est la réalité des gens doués pour l’écriture : ceux qui l’ont moins facile présupposent que ça vous vient tellement vite que les aider ne grugera pas de votre temps ou de votre inspiration. Pire encore, que vous y arriverez en claquant des doigts « juste » parce que, pour vous, c’est facile.

Mais ce n’est pas si facile que ça tout le temps

Ayant été rédactrice-réviseure pendant de nombreuses années avant de développer mon approche d’accompagnement en écriture, je suis l’une des vôtres. Je suis donc bien placée pour savoir que faire de la magie avec les mots, ça prend du talent, du temps et, surtout de l’entraînement. Que pour que ça ait l’air facile, il faut maîtriser son art tel un athlète s’entraînant pour les Jeux olympiques.

Or, à l’instar de l’athlète olympique, tout comme vous, au fil de mes apprentissages, il m’est arrivé de trébucher. Tout comme vous, j’ai dû apprendre que pour avoir une note de 10/10, il faut tomber plus d’une fois, se relever et recommencer. Il m’a fallu apprendre que la perfection n’est pas de ce monde et qu’il est possible, malgré tout le talent dont on dispose, de laisser une erreur s’échapper ou de chiffonner une feuille de papier contenant un texte plus ou moins à la hauteur.

Il m’est aussi arrivé de m’arracher les cheveux sur la tête ne trouvant pas le bon mot, celui qui fait une réelle différence dans une phrase. J’ai aussi connu la peur de ne pas y arriver tout près d’une date butoir, la pression de devoir performer parce que c’est supposé être facile d’écrire.

Et ça, personne ne le voit. Tout ce que les gens voient c’est votre performance finale. Le texte publié qui a été travaillé, peaufiné, réécrit, révisé et corrigé. Ce texte qui fait dire à tout le monde qu’écrire est facile pour vous. Celui qui vous oblige à être toujours au sommet de votre art. Celui, qui ne vous laisse aucune marge de manœuvre.

Parce que ce n’est pas « juste » de l’écriture.

Si vous vous êtes reconnues dans toute cette description, félicitations ! Vous êtes réellement douées pour l’écriture, car tout le monde n’y voit que du feu. Entre deux syndromes de la page blanche et quelques plongées vertigineuses dans les abysses d’un dictionnaire ou d’une grammaire, vous rendez facile ce qui ne l’est pas pour une grande majorité de la population.

La réalité est que ce n’est facile tous les jours. À aider les uns et les autres de votre mieux, que ce soit gratuitement ou rémunéré, il peut vous arriver, vous aussi, de vous épuiser ou de perdre ce précieux filon qu’est l’inspiration. Lorsque ça survient, c’est paniquant parce que ça touche généralement vos propres projets. Cordonnier mal chaussé, dit le dicton. Trouver le bon mot pour faire briller votre expertise peut alors devenir un véritable casse-tête. Parler des autres, ça va, mais parler de soi ou pour soi, oh là là !

« Oui, mais c’est facile pour moi ! »

Il en résulte un isolement quasi automatique. Vous êtes douées, pourquoi auriez-vous besoin d’aide ? Alors vous cherchez, cherchez, cherchez, tournant en rond et présumant que l’éclair de génie va finir par se pointer. Après tout, c’est « juste » de l’écriture, ce n’est pas si sorcier ! C’est même facile pour vous, du moins ça devrait l’être… Mais ça ne l’est pas automatiquement.

En tant qu’accompagnante en écriture, j’ai vu plusieurs personnes douées des mots avoir recours à mes services. Il n’y a rien de mieux qu’une personne qui comprend la réalité du métier pour vous aider sans jugement et avec empathie. Peut-être qu’en ce moment, tout va bien, mais, si vous sentez que ça bloque, ne restez pas seule avec votre difficulté. Oui, vous êtes douées, mais vous êtes d’abord et avant tout humaines. Même le plus grand des athlètes a besoin d’un entraîneur, pourquoi n’auriez-vous pas besoin d’une accompagnante en écriture ?

Je vous invite à télécharger le ebook GRATUIT « 10 façons pratiques de faciliter le processus d’écriture » pour ensuite vous informer de mes services pour les professionnelles des mots. Parfois, ça ne prend pas grand-chose pour raviver la flamme et redonner son élan à votre talent afin qu’écrire continue de sembler facile.

12 mai, 2017|Tags: |Commentaires fermés sur Oui, mais c’est facile pour toi !

À propos de l’auteur:

Marie-Josée est accompagnante en écriture créative et percutante. Du plus loin qu'elle se souvienne, elle a été l’amie des mots, s’intéressant tant à leur douce musique qu’à leur sens. Ses nombreuses années d’expérience en tant que rédactrice-réviseure lui ont ensuite permis de mieux saisir les liens qui unissent les gens à leur langage écrit ainsi que la réalité de l’entrepreneuriat.
Vous êtes un membre de la zone d'alignement?

Pas encore membre? Cliquez ici pour en savoir plus. 
Connectez-vous
Zone d'alignement